27.5.14

Alfred AGACHE Énigme 1888

Au salon de 1888 où il est présenté, ce tableau est accompagné d’un poème d’Edmond Haraucourt (1856-1941) :
« Prêtresse de l’énigme et fille du mystère / Je garde sous le ciel les secrets qu’il veut faire
Et je sais l’avenir comme un fait accompli. / Mais j’ai fermé mon âme austère
Dans l’orgueil du silence et la paix de l’oubli. ».

No comments:

Post a Comment